• 5 blancs d’oeufs
  • 200 g de sucre en poudre
  • 40 cl de crème fraîche 35% de MG
  • 3 CS de sucre glace
  • 1 gousse de vanille
  • Fruits pour garniture

Il y a quelques semaines déjà, j’écoutais une émission de la radio RTL au cours de laquelle on demandait à l’artiste Antonio Brachetti quel était le plat qu’il préférait. Il s’agissait de la Pavlova, un gâteau néo-zélandais. La manière dont il en a parlé m’a beaucoup intriguée. Du coup, je me suis mise à la recherche de la recette et je l’ai réalisée (cf sur Foodreporter).

Je me suis laissée tenter par la recette de Marcia’tack. La photo du fameux gâteau était tellement jolie !!!

Instructions

  • Préchauffez le four à 120°C
  • Montez les blancs en neige en ajoutant progressivement le sucre en poudre. Le mélange doit être ferme et soyeux.
  • Tapissez votre plaque à four de papier sulfurisé puis déposez le blancs d’oeufs montés en neige en imaginant un cercle de 20cm de diamètre. Déposez tout en tas à l’aide d’une spatule à l’intérieur du cercle virtuel, puis creusez le centre à l’aide d’une spatule pour faire comme un nid en repoussant les blancs d’oeuf sur le côté, sans trop les travailler pour ne pas qu’ils retombent. Il faut également laissez une couche de blanc d’oeuf au fond du nid.
  • Enfournez et laissez cuire 1h30.
  • La meringue va prendre une aspect plus mat et tirer légèrement sur la couleur ivoire.
  • A la fin de la cuisson, laissez totalement refroidir avant de garnir.
  • Pour la garniture, montez en chantilly la crème liquide avec le sucre glace et les graines de la gousse de vanille que vous aurez grattées.
  • Déposez la chantilly au milieu du nid formé puis terminez en déposant les fruits sur le dessus. Servez.
Pour les fruits, vous pouvez varier. Le mélange des couleurs est génial. C’est un gâteau délicieux alliant le croquant de la meringue, la légèreté de la chantilly et la fraîcheur des fruits ! A la maison, tout le monde a adoré !

A savoir : ce dessert aurait été créé pour Anna Pavlova, « une danseuse ballerine, qui séjourna dans l’hôtel Wellington où le dessert a été inventé durant son séjour ».